Sales
7 min read

10 étapes pour organiser un challenge commercial motivant

Découvrez toutes les étapes, bonnes pratiques et outils pour organiser LE challenge commercial ! Retrouvez des exemples de pratiques chez Qobra.

Antoine Fort
Antoine Fort
Co-fondateur & CEO @Qobra
November 18, 2022
10 étapes pour organiser un challenge commercial motivant

Très peu de managers sont capables de garder leurs équipes motivées tout au long de l’année, et pourtant, ils sont conscients que maintenir la motivation de leurs équipes a bien plus d’impact que leurs compétences de vente en elles-mêmes.

Et pour cause, selon une étude The Bridge Group, 65% des entreprises en B2B affirment que la productivité des équipes commerciales est leur challenge numéro 1.

Aujourd’hui, parmi les leviers de motivation existants, les challenges commerciaux constituent un levier indiscutable. En effet, d’un côté, ils permettent aux managers de créer de l’émulation commerciale et d’accompagner leurs équipes à atteindre leurs objectifs. De l’autre, ils permettent aux forces de vente d’améliorer leur performance tout en prenant du plaisir.

Cependant, pour tirer les bénéfices d’un challenge commercial, il est primordial que celui-ci soit bien organisé et suive des étapes bien précises.

🗞 Dans cet article, les experts de Qobra vous partagent leur retour d’expérience ainsi que leurs conseils et astuces pour organiser un challenge commercial stimulant !

1. Challenge commercial ? De quoi parle-t-on ?

Avant de se lancer dans le déploiement d’un challenge commercial, il est important de connaître les différents challenges existants, à savoir :

  • Le challenge direct : les commerciaux sont en compétition les uns contre les autres et il n’y a qu’un seul gagnant.
  • Le challenge d’équipe : il récompense collectivement les membres de l’équipe gagnante. 
  • Le challenge sur objectifs : des récompenses sont offertes pour la réalisation d’objectifs et il peut y avoir plusieurs gagnants. 
📌 À noter

Il est envisageable de croiser différents types de challenge au sein d’un même challenge commercial. Par exemple, il est possible de créer un challenge d’équipe tout en proposant divers challenges d’objectifs, ceux-ci pouvant être gagnés par d’autres membres que ceux de l’équipe ayant gagné le challenge collectif.

À titre d’exemple, chez Qobra, nous avons choisi de mixer plusieurs typologies de challenge. Le challenge principal étant collectif, avec un objectif chiffré qui doit être réalisé par l’ensemble de l’équipe Sales sur une période définie. Ensuite, à l’intérieur de ce challenge, il y a un ou deux challenges individuels (Exemples : un challenge récompensant le commercial qui a pris le plus de rendez-vous au cours du mois, et un second récompensant le ou les sales qui prennent plus de 7 rendez-vous par semaine). 

Exemple Sales Challenge

2. Recenser les ressources commerciales, l’étape numéro 1 !

Pour pouvoir définir des objectifs précis et réalistes, il est nécessaire de connaître les ressources commerciales de l’entreprise et les données relatives au cycle de vente !

Faire l’impasse sur cette étape remettrait en cause la pertinence du challenge commercial en lui-même. En effet, il aurait peu voire aucun impact sur la performance de l’entreprise et provoquerait ainsi de la frustration au sein des équipes commerciales. 

C’est donc précisément à cet instant qu’il est judicieux de faire entrer en jeu les équipes Data et Operations (Ops).

💡 Exemples de données à récolter : 

  • Taille de l’équipe commerciale (nombre de commerciaux, SDR, CSM, etc.)
  • Taille du pipe (nombre de comptes par sales)
  • Nombre de rendez-vous par semaine
  • Taux de conversion entre le premier rendez-vous (discovery) et le second rendez-vous (opportunity) et le taux de conversion entre le second rendez-vous (opportunity) et la vente
  • La durée du cycle de vente 
  • La taille du panier moyen

Une fois toutes ces données centralisées et étudiées, il est beaucoup plus simple de fixer des objectifs atteignables !

3. Fixer les objectifs, la base du challenge commercial

L’une des vocations du challenge commercial est d’accompagner les équipes à atteindre leurs objectifs. Pour rappel, ces objectifs doivent impérativement découler des objectifs stratégiques de l’entreprise. En effet, il est primordial de s’assurer que le challenge est cohérent avec la politique commerciale globale de l’entreprise.

Concrètement, voici quelques exemples d’indicateurs financiers et extra-financiers :

  • Augmenter le chiffre d’affaires (ex : > 1 Million d’€)
  • Accompagner le lancement d’un nouveau produit
  • Atteindre de nouveaux clients (ex : clients U.S)
  • Fidéliser les clients les plus rentables (ex : clients avec 50 000€ et plus d’Annual Recurring Revenue)
  • Toucher un segment précis de clientèle (ex : industrie pharmaceutique)
  • Accroître la motivation
  • Rompre avec la routine
  • Favoriser l’esprit d’équipe

Plus l’entreprise et les managers sont au clair sur les objectifs, plus ceux-ci sont spécifiques, plus le challenge sera payant en termes de résultats !

✅ Voici quelques règles à suivre lors de la sélection des indicateurs : 

  • Privilégier un à trois indicateurs maximum (quantitatifs ou qualitatifs) pour ne pas complexifier la compréhension des règles du challenge et éviter les difficultés d’interprétation.
  • Choisir des indicateurs simples à mesurer pour pouvoir communiquer régulièrement au cours du challenge et déterminer facilement le résultat final.
  • Sélectionner des indicateurs compréhensibles de tous pour impliquer l’ensemble de l’équipe.
“Sur la sélection des indicateurs, il faut vraiment miser sur la simplicité et la clarté. Sinon, le collaborateur ne sait pas sur quoi se focaliser pour atteindre ses objectifs.”

Aude Cadiot, Revenue Operations Lead chez Spendesk

4. Challenge commercial : l’erreur à ne (surtout) pas faire !

L’erreur la plus fréquente lors d’un challenge commercial est qu’il s’articule uniquement autour des meilleurs commerciaux. 

En effet, généralement, les challenges commerciaux sont des “challenges directs” et consistent donc à récompenser le meilleur commercial. Un principe qui peut sembler motivant pour une partie de l’équipe commerciale, à savoir les plus compétiteurs et les meilleurs mais qui délaisse la majorité de l’équipe.

Premièrement, toutes les récentes et nouvelles recrues sont écartées du fait de leur manque de connaissance de l’entreprise, du produit, du marché, etc. Ensuite, les nouveaux arrivants dans le métier auront le sentiment d’être mis de côté de par leur manque de compétences techniques. In fine, cela provoquera un sentiment de division et les commerciaux précédemment cités éprouveront de la frustration vis-à-vis du challenge. Autrement dit, tout l’inverse de l’objectif visé.

5. Émulation collective, comment s’y prendre ?

Pour éviter l’erreur précédemment évoquée et ainsi embarquer l’équipe commerciale dans sa globalité, voici 3 conseils à appliquer lors de la mise en place d’un challenge commercial :

  • Privilégier un challenge collectif à un challenge individuel.
  • Définir un seuil au-delà duquel chaque équipe peut gagner (Exemple : au-dessus de 50 rendez-vous pris, le challenge est remporté).
  • Répartir équitablement les équipes. Concrètement, il s’agit ici de déterminer les nouvelles recrues, les moins expérimentées et les meilleurs commerciaux puis de les répartir équitablement dans les diverses équipes. Cela permettra de créer des synergies et de favoriser l’échange de compétences.

6. 4 exemples de challenge commercial motivants

Fixer une thématique à un challenge commercial apporte un côté ludique qui forme un puissant levier de motivation auprès des équipes commerciales.

💡 Bon à savoir

Pour conserver cette motivation à chaque nouveau challenge, il est important de varier la thématique.

Vous êtes à court d’idées ?

Voici 2 idées de challenge commercial :

Les meilleurs viseurs

⚙️ Fonctionnement : Après avoir formé des équipes équitables de commerciaux. Pour chaque opportunité avec un prospect, chaque Sales attribue un pourcentage de réussite que celle-ci se conclue par une vente. Chaque pourcent représente 1 point. Chaque mois, trimestre, semestre ou année, le(s) manager(s) relève les compteurs et récompense les équipes qui sont au-dessus d’un nombre de points préalablement déterminé.

🎯 Objectifs : Cela permet à chaque commercial de se projeter et d’être plus juste et réaliste sur les opportunités qu’il est en capacité de conclure. De plus, cela favorise l’émulation collective et la collaboration entre commerciaux.

📌 Exemple : Le 1er septembre, Joshua ouvre une opportunité avec une entreprise. Il parie que l’opportunité a 60% de chance d’aboutir en octobre. Si Joshua signe le contrat en octobre, il gagne 60 points pour son équipe. Si en novembre, la vente n’a pas abouti, Joshua perd 60 points pour son équipe. Ensuite, à la fin du trimestre, le(s) manager(s) récompense les équipes qui sont au-dessus de X points.

Le cold call & conversion challenge 

⚙️ Fonctionnement : Organiser des sessions de cold call en équipe de manière récurrente et récompenser les équipes qui ont le meilleur taux de conversion.

🎯 Objectifs : Augmenter le nombre de rendez-vous et le nombre de ventes tout en incitant les commerciaux à avoir le meilleur discours commercial. Le côté collectif motive les équipes à accomplir cette mission primordiale mais souvent délaissé des commerciaux.

📌 Exemple : Les équipes ayant passé au moins 50 appels entre 14h et 17h le jeudi après-midi et ayant obtenu au minimum 30% de taux de conversion gagnent le challenge.

Le weekly challenge

⚙️ Fonctionnement : Créer un challenge de prospection sur une semaine.

🎯 Objectif : Recueillir de nouveaux prospects. Lorsqu'il y a une baisse de l'activité de prospection, mettre en place un challenge hebdomadaire va les inciter et les motiver à remplir cette tâche.

📌 Exemple : Toutes les équipes qui ont recueilli au moins 10 nouveaux prospects remportent le challenge.

Le monthly meeting challenge

⚙️ Fonctionnement : Décrocher collectivement un maximum de premiers rendez-vous sur 1 mois.

🎯 Objectif : Optimiser le haut du funnel de vente en créant un challenge autour du nombre de “premier meeting” pris avec des prospects.

📌 Exemple : Cf "Sales Challenge" chez Qobra (au début de l'article).

✅ Bonne pratique

Pour continuer d’inciter les équipes ayant passé le seuil de la victoire à poursuivre chaque challenge, il est possible de gratifier de manière différente les gagnants selon leur score.

7. Les récompenses, l’étape à ne pas rater !

Le choix des récompenses est un élément crucial pour motiver les collaborateurs. Elles doivent être suffisamment motivantes pour encourager les équipes à s’engager à 100%, et surtout être à la hauteur de leurs efforts et aux résultats de performance attendus. 

Voici quelques bonnes pratiques pour fixer les récompenses :

  • Sonder les équipes. Pour correspondre aux attentes des collaborateurs et viser dans le mille, rien de mieux que de les interroger directement à propos de leurs désirs. 
  • Fixer des récompenses individuelles et collectives. Pour booster l’esprit d’équipe et créer de l’émulation, il est important de sélectionner des récompenses collectives comme des activités de groupe (escape game, parcs d’attractions, concerts, cabarets, stages de pilotage, karting, etc.) mais également des récompenses individuelles.
  • Déterminer plusieurs catégories de récompenses. Même si plusieurs équipes gagnent le challenge puisqu’elles ont dépassé le seuil de réussite. Il est important de récompenser différemment les équipes selon leur réussite du challenge. 
  • Être créatif. Il est important d’aller sélectionner des récompenses originales pour créer un effet de surprise et d’exclusivité. Il faut donc privilégier des activités éphémères (match, concert, etc.) ou des accessoires exclusifs (bouteille de champagne personnalisé, montre en série limitée, etc.) plutôt que des chèques cadeaux ou des produits de grande consommation.

8. La communication, le nerf de la guerre !

Une fois le challenge ficelé dans les moindres détails, vient l’heure de le dévoiler et le communiquer aux équipes. Une étape décisive pour obtenir l’adhésion des équipes !

Bien qu’il n’existe pas un modèle de communication unique et valable pour tous les challenges, il existe cependant quelques astuces et bonnes pratiques à mettre en œuvre :

  • Choisir une date proche du lancement. Le risque de l’annoncer de manière trop prématurée est qu’il peut être oublié avec le temps. À l’inverse, l’annoncer au dernier moment amène à un manque de préparation. L’idéal se situe donc entre 1 et plusieurs semaines avant le lancement selon la durée du challenge.
  • Faire un teasing. À l’image d’une série ou d’un film, pour susciter l’intérêt des équipes et commencer à créer de l’engouement, des communications peuvent être instaurées au fil du temps (Exemples : rébus via la messagerie d’entreprise, courriers personnalisés, vidéo, etc.).
  • Être original. Pour susciter l’intérêt et déclencher la motivation des équipes au moment du lancement, une communication originale et ludique fait la différence (Exemples : chanson, site internet dédié, déguisement des managers, vidéo parodique, etc.).
📌 Exemple

Chez Qobra, nous avons décidé de lancer un challenge sur le mois de septembre 2022. Synonyme de rentrée, c’est un moment où tout le monde doit être prêt à performer !

De plus, nous avons choisi de démarrer ce challenge en septembre car nous avions 6 nouvelles recrues dont 3 Sales. Arriver en tant que Sales au tout début d’un challenge est motivant et permet de se mettre dans le bain rapidement. Bien entendu, les nouveaux arrivants n’ont pas du tout les mêmes objectifs que les autres.

Résultat : Au bout de 3 semaines, chacun des Sales a réalisé + 250% de performance par rapport à l’objectif donné.

9. L’animation, l’exemple chez Qobra

Pour garder la motivation des collaborateurs tout au long du challenge, il est primordial de l’animer du début à la fin. En effet, une fois l’euphorie du lancement passée, si aucun autre événement n’est prévu pendant le challenge, la motivation des équipes commerciales va s’essouffler !

Voici deux exemples d’animation pour maintenir les équipes motivées :

  • Communiquer régulièrement sur le classement des équipes et le pourcentage d’atteinte des objectifs. C’est une façon d’éviter les frustrations et de permettre à chaque équipe de s’adapter et mettre en place des stratégies. L’idéal est de communiquer d'une à plusieurs fois par jour ces informations via un ou plusieurs canaux de communication (email, messagerie d’entreprise, oralement, etc.).
  • Coacher régulièrement les équipes. Après chaque communication, il est primordial de faire un bilan pour identifier les axes d’améliorations et les leviers à activer pour atteindre les objectifs. Ce point peut être individualisé pour atteindre une performance supérieure.
🛠 L’outil pratique

Pour animer un challenge de manière ludique, il existe certains outils comme Spinify. Il permet aux équipes de visualiser en temps réel leur progression sur le challenge. Afficher l’état d’avancement sur un grand écran peut s’avérer être une excellente idée pour motiver les équipes.

À titre d'exemple, chez Qobra, une communication sur le Slack dédié aux équipes commerciales est envoyée à l'occasion de chaque nouveau challenge. Elle rappelle le classement par challenge et le niveau d'atteinte des objectifs.

Exemple sales challenge Qobra

Autre exemple, chez Qobra, lorsque les commerciaux prennent des rendez-vous lors des challenges, ils les notifient dans un Slack dédié en résumant les informations suivantes :

  • Le type d’événement : premier meeting, démo, opportunité ouverte, etc. 
  • Le nom de l’entreprise 
  • Le nombre de commerciaux dans l’entreprise (indicateur pour évaluer le potentiel Annual Reccuring Revenue)
  • L’intitulé de poste de la personne avec qui le rendez-vous a été pris.
Exemple sales challenge Qobra

10. L'analyse des résultats, une opportunité en or !

Comme évoqué précédemment, l’un des principaux objectifs d’un challenge commercial est de motiver et fédérer les équipes commerciales, mais l’objectif principal est avant tout d’améliorer la performance commerciale.

Ainsi, les résultats d’un challenge sont une excellente opportunité pour analyser les forces et les faiblesses des équipes commerciales.

Voici donc les étapes à suivre pour faire progresser la performance commerciale à l’issue d’un challenge : 

  • Identifier les points forts de chaque commercial. Cela permet de savoir sur quel commercial s’appuyer en fonction des besoins de l’équipe pour avancer sur une tâche ou mission précise. C’est également l'opportunité pour eux de former et de donner des conseils et astuces à leurs collègues.
  • Identifier les points faibles. C’est l’occasion d’identifier les axes sur lesquels chaque individu doit progresser pour être un commercial complet.
  • Évaluer le retour sur investissement. L’objectif ici est d’évaluer les dépenses en termes d’énergie, de temps et d’argent qu’a nécessité le challenge versus ce qu’il a rapporté commercialement. 
  • Demander un feedback aux équipes. Il est important de réaliser un bilan post-challenge avec toutes les équipes pour prendre en compte leurs remarques et pouvoir améliorer les prochains challenges.

Le mot de la fin…

En suivant les 10 étapes précédemment évoquées, il n’y a aucun doute que le challenge commercial améliore les performances de l’entreprise et soit un facteur de motivation clé au sein des équipes commerciales.

Il est primordial de garder en tête qu’un challenge commercial réussi suit des indicateurs clairs et simples à comprendre et qu’il doit privilégier la réussite collective à la réussite individuelle.

Enfin, il est important de bien travailler la communication autour du challenge, et ce tout au long de sa durée !

Sommaire

Antoine Fort
Antoine Fort
Co-fondateur & CEO @Qobra
November 18, 2022